Les conseils d'un homme

Les conseils d'un homme - Michel-Ange Tiberi

J’étais prêt à prendre mon déjeuner quand j’ai entendu que ma sonnette retentissait. J’ai vu, grâce à mon interphone branché sur une caméra de surveillance, que Madeleine était devant ma porte. Elle attendait que je lui ouvre. Cette jeune femme est la meilleure amie de ma conjointe. Je lui ai ouvert, et dès son arrivée, je lui ai précisé que ma conjointe était absente. Elle me répondit qu’elle venait me voir. Elle voulait un avis masculin sur une question importante qu’elle se posait, et à laquelle elle ne pouvait pas répondre seule. Comme elle venait d’emménager avec son nouveau conjoint, je craignais qu’elle ait des difficultés de couple. Il n’en était rien. J’ai prié ma visiteuse de s’asseoir sur le canapé pendant que je lui préparais un café. Elle resta silencieuse jusqu’à ce que je lui demande la raison de sa venue. Je sentais qu’elle avait des réticences à s’exprimer.

Comme toujours, elle commença par me raconter une anecdote. C’est sa façon d’aborder une conversation. Elle avait déposé sa soeur au 2250 Guy pour qu’elle puisse visiter un appartement à louer, et sur le retour, elle avait eu un problème avec son automobile. Le voyant de l’huile s’était allumé, et dans la seconde suivante, le moteur avait cessé de fonctionner. Elle avait eu la chance d’être stationnée devant une boulangerie, lorsque ce problème mécanique était arrivé. Elle a dû laisser son véhicule, et rentrer chez elle par les transports en commun. Malheureusement, le soir même, quand elle avait appelé un garagiste pour avoir un rendez-vous et qu’elle avait donné l’adresse où son auto était stationnée, elle s’était souvenue qu’elle devait emmener Mathilde, sa fille, à son cours de danse.

Sans moyen de transport, elle ne put emmener sa fille. Son compagnon était en voyage professionnel pendant plusieurs jours, elle ne pouvait pas compter sur son aide. Si manquer un cours de danse n’était pas très important aux yeux de Madeleine, il en était tout autrement pour sa fille. Mathilde avait hurlé quand elle avait appris qu’elle ne pourrait pas répéter son spectacle avec les autres danseuses. Sa mère avait réussi à joindre une autre maman, dont l’enfant suivait les mêmes séances d’initiation à la samba. Tout fut arrangé. Malgré tout, un épineux problème restait encore à régler. Son véhicule était inutilisable et la jeune femme voulait avoir mon avis sur un modèle qui lui conviendrait. Je l’ai donc aidée à trouver ce qui correspondait le mieux à ses attentes et à son budget.