Nos enfants au diapason de l’informatique

Nos enfants au diapason de l’informatique - Michel-Ange Tiberi

Avant, les enfants n’avaient pas d’ordinateurs à la maison, ni à l’école. Maintenant, avec cette société technologique dans laquelle nous vivons, ils ont pratiquement tous une connexion Internet chez eux. À l’école, les ordinateurs font partie intégrante du programme scolaire et des activités d’apprentissage parascolaires. Dès leur plus jeune âge, ils ont accès à l’informatique et au web. Ma fille m’a même demandé d’avoir pour son anniversaire un genre de programme informatique, comme celui qu’ils ont à la garderie et qu’elle adore. Heureusement, il s’agit évidemment d’un logiciel éducatif. Nous ne tolérons aucun jeu vidéo ou logiciel violent. Au départ, je croyais qu’elle me parlait d’un logiciel de présence qu’ils ont fait installer récemment, et qui nous permet d’être en constante communication avec eux. Je ne comprenais pas pourquoi elle me demandait cela. C’est sidérant de voir la place que cela prend dans la vie des enfants en si bas âge déjà. À la maison, nous avons limité le temps d’utilisation de l’ordinateur et des jeux vidéo de nos enfants. Il faut aussi contrôler que leurs activités sont appropriées, car les risques associés à l’accès des enfants à des cyber-pédophiles, à de la pornographie juvénile, ainsi qu’à du contenu inapproprié sont indéniables. Je crois qu’il est possible de faire une bonne utilisation des ordinateurs, sans que ceux-ci prennent toute la place. Il est important que la famille, l’école et la société utilisent à bon escient les possibilités du monde informatique. Un jour, alors que j'attendais une pièce pour faire la réparation lave-vaisselle, j'entendais une femme parler de son fils et de son PlayStation. Cela m'a aussitôt fait penser à ces parents qui utilisent les jeux vidéo et les logiciels comme gardienne pour leurs enfants, ainsi, pendant ce temps-là, les enfants sont occupés et on ne les cherche pas. De nos jours, les enfants jouent à des jeux, font leurs devoirs scolaires, discutent avec leurs amis, et naviguent sur Internet partout où ils sont, à l’école, à la bibliothèque ou à la maison. L’important, est de continuer à privilégier des activités sportives et artistiques, ne pas couper la communication avec les enfants et passer du temps en famille. En permettant aux enfants d’améliorer leurs habiletés en informatique, nous les préparons à vivre dans un monde de plus en plus technologique. Il faut toutefois retenir que le besoin de répondre aux demandes technologiques de la société n’est aucunement l’aspect le plus important du développement sain de nos enfants. Les enfants sont l’avenir !