Une surprise en retour...

Une surprise en retour... - Michel-Ange Tiberi

Pour que mes grands-parents se sentent moins seuls, j’avais déménagé, et mon changement de quartier m’avait amené à reconsidérer certaines de mes habitudes. J’aimais boire un café, le matin, dans un petit restaurant, tout en lisant les nouvelles du jour sur un quotidien édité en papier, un côté célibataire endurci que j’entretenais. J’avais donc dû changer de lieu pour ce rituel matinal, et j’étais parvenu à trouver un établissement qui correspondait à mes goûts, près de chez moi. Si près, que je ne mettais même pas une minute, de la sortie de mon immeuble à la terrasse. Collé à mon habitation, le resto avait une excellente réputation. Les menus proposés avaient tout pour satisfaire les plus difficiles. Bisque de homard frais, carré d’agneau à la provençale et son tian, moelleux au chocolat fait maison, accompagné d’une crème fouettée à la framboise. Lorsque je venais dîner, je n’étais jamais déçu.

J’emmenais, parfois, mes grands-parents manger dans des restaurants, et ils n’avaient encore jamais testé les bons petits plats que le cuisinier concoctait au restaurant qui était en bas de chez moi. Un samedi, pour notre habituel repas en famille, je les conviais à la table de mon petit restaurant qui m’était devenu si familier, que mon entrée était tout le temps remarquée. Pour que mes grands-parents soient installés au mieux, j’avais demandé à être placé dans la verrière de l’entrée. Les premiers rayons du soleil étaient chauds et seraient agréables pour mon grand-père. Il ne se plaignait jamais, mais je voyais bien que les températures trop fraîches étaient difficiles à supporter pour lui.

Je parlais avec eux d’une publicite internet que j’avais vue pour des soupers sur des bateaux-mouches. Je voulais leur réserver deux places de concert, puis un souper pour leur anniversaire de mariage, soixante ans de vie commune, qui les avaient unis. Ils me rappelèrent qu’ils ne pourraient pas se déplacer facilement. Finalement, je leur proposais qu’un traiteur leur apporte un repas gastronomique à domicile. Cette formule était maintenant courante, et j’avais une amie qui avait lancé sa société de traiteur, peu de temps auparavant. L’idée leur plut à tous les deux et nous avons terminé notre excellent dîner en parlant de ce qu’ils souhaiteraient commander pour cette occasion spéciale. J’étais loin de me douter qu’ils me préparaient, eux aussi, une soirée un peu spéciale. La surprise qu’ils m’avaient préparée arriva un soir, deux jours après que nous ayons mangé ensemble.